Accueil > ACTIVITES > Prix et récompenses > Archive des prix et récompenses > 2011 > PRIX TONY GARNIER 2011

PRIX TONY GARNIER 2011

Palmares

 
 
PRIX TONY GARNIER
 
Le Prix Tony GARNIER, mis en oeuvre par l’Académie d’Architecture, perpétue la double mémoire de l’oeuvre de Tony GARNIER, au début du XX° siècle, et de l’atelier d’urbanisme Tony GARNIER créé par Robert AUZELLE et André GUTTON dans les années 60.
Le concours est ouvert aux urbanistes et architectes diplômés depuis moins de cinq ans, ainsi qu’aux étudiants diplomables des Ecoles d’architecture et des enseignements universitaires d’urbanisme.
Les projets présentés traitent de sujets de développement, de renouvellement et d’aménagement urbain, à la convergence des deux disciplines de l’urbanisme et de l’architecture.
Ils comportent l’étude globale d’une question urbaine d’actualité et une intervention locale, opérationnelle, mettant en œuvre une stratégie d’aménagement et de construction, ainsi que sa faisabilité économique.
Le Prix d’urbanisme Tony GARNIER 2011 a été attribué à
Wafa LAKEIÀK
Architecte diplômée de l’Ecole Spéciale d’Architecture
« Alger, un port habité. Les nouvelles limites ville port. »
 
 Le projet présente une ligne progressive d’interventions foncières pour la reconquête des espaces publics entre quartiers et friches portuaires et plusieurs secteurs de renouvellement urbain. Il propose une étude d’aménagement fonctionnelle et spatiale du secteur d’équipement culturel et commercial qui reliera les trois gares ferroviaire, routière et maritime.
Compte tenu de la pertinence des deux grandes problématiques d’actualité et de la qualité des études et des présentations orales des projets des deux candidats retenus au 3° Degré, Le Jury a attribué une mention exceptionnelle à
Sisomphane SOUMPHOLPHAKDY et Clara CAROFF
Architectes diplômés d’Etat de l’ENSA de Grenoble
« Phnom Penh. L’eau comme territoire urbain »
Une très bonne réponse d’insertion dans le tissu d’habitat d’une métropole d’un nouveau système urbain khmer, structure d’accueil pour la sociabilisation de nouveaux arrivants dans un ’contexte d’explosion urbaine, en territoire à risque.