Accueil > ACTIVITES > Prix et récompenses > Archive des prix et récompenses > 2006 > Le prix du livre d’architecture 2006

Le prix du livre d’architecture 2006

Le prix du livre d’architecture 2006 a été décerné, comme chaque année depuis 13 ans, par l’Académie d’Architecture .

Au terme d’un débat ouvert, toujours passionné et courtois, le choix se fit à l’intérieur d’une présélection de plusieurs ouvrages de qualité et d’un grand intérêt préalablement retenus, à savoir :

- Les écuries des châteaux français, Pascal Liévaux, Monum, Editions du Patrimoine
- Claude Nicolas Ledoux, Daniel Rabreau, Monum, Editions du Patrimoine
- Architecture contemporaines et monuments historiques, guide des réalisations en France depuis 1980, Dominique Rouillard, Le Moniteur
- Le Corbusier et les maisons Jaoul, Projets et fabrique, Caroline Maniaque, Picard
- Le projet tectonique, Jean-Pierre Chupin et Cyrille Simonnet, Infolio
- Espace à lire, la bibliothèque des enfants à Clamart, Gérard Thurnauer, Geneviève Patte, Catherine Blain, Gallimard

Une mention spéciale fut accordée par le jury au très beau livre sur Les écuries des châteaux français, Pascal Liévaux édité par les Editions du patrimoine .
Le prix attribué à "Espace à lire, la bibliothèque des enfants à Clamart", Gérard Thurnauer, Geneviève Patte, Catherine Blain aux éditions Gallimard.

Ce livre nous raconte la généreuse aventure de la conception, la réalisation et la vie de la bibliothèque pour enfants de Clamart, promotion due au mécénat éclairé de Madame Josette Schlumberger, à l’enthousiasme novateur d’une équipe de jeunes architectes et à la ténacité passionnée d’une bibliothécaire.
L’ouvrage a unanimement été jugé bien écrit, bien illustré et mis en page et son contenu exemplaire.

La symétrie existant entre cette démarche et l’action menée au service du prix du livre d’architecture ne nous a pas échappé. Alors que nous avons l’ambition, par le soutien que nous apportons aux auteurs et aux éditeurs par la promotion du livre de concourir à une meilleure connaissance et compréhension de l’architecture et des enjeux, les responsables de cette réalisation modeste ont tenté et réussi par l’attractivité de l’architecture, d’amener les enfants à la lecture et ainsi de leur ouvrir une fenêtre sur le monde.
En dernier acte, le livre lui-même et le prix qui le distingue sont venus au secours d’une réalisation dont la survie est menacée. Ainsi, comme un jeu de miroir, notre action en faveur du livre et de l’architecture s’est trouvée cette année tout particulièrement illustrée, la prophétie pessimiste de Victor Hugo une nouvelle fois infirmée.

Le prix a été remis au Ministère de la Culture par Monsieur Luc LIOGIER, conseiller technique pour l’architecture et le patrimoine auprès
du ministre de la culture et de la communication. Les lauréats sont venus apporter quelques lumières sur la genèse de leur travail et faire part de leur satisfaction devant cette reconnaissance.

Perspectives

Au terme de cette année passée, il n’est peut-être pas inutile de tenter de penser cette action en perspective. Après dix années de partenariat avec le Centre régional des lettres de la région Languedoc Roussillon, jusqu’à sa fin brutale programmée par son président, puis les deux années à Arc en Rêve à Bordeaux, se confirme l’intérêt d’aller au devant, à la rencontre de villes dont les responsables mènent un combat pour l’architecture, ceci autant pour manifester la présence de l’Académie d’Architecture (hors les murs) que pour conférer à ce prix un caractère évènementiel. Toute année doit être unique. Il faut toutefois être conscient que cela implique un effort accru ainsi qu’un soutien sans faille de la Direction de l’Architecture.

Gérard Grandval