Accueil > PUBLICATIONS > Livres > LE GRAND BLONDEL

LE GRAND BLONDEL

L’ARCHITECTURE FRANCAISE DE BLONDEL « LE GRAND BLONDEL »

Grâce à la richesse de la collection de livres d’architecture d’Arnaud de Vitry, l’Académie a renoué avec sa vocation d’éditeur en diffusant « Le Grand Blondel ».

Les ouvrages de Jacques-François Blondel, consacrés à « L’Architecture Française », étaient jusqu’alors connus sous forme de 4 livres remarquables, constitués de planches gravées et de commentaires personnels de l’auteur. Le début de cette édition , créée à l’initiative du grand éditeur Charles-Antoine Jombert, est datée de 1752. Elle reprend la plupart des gravures réunies par Mariette, lui même emprunteur des œuvres dessinées par Jean Marot .

Il s’agit donc bien d’une synthèse de toutes les gravures liées à la représentation de l’Architecture française aux XVII° et XVIII° siècles . Une moitié d’entre elles ont été éditées. Les autres sont restées cachées après la mort de Blondel en 1774 et leur cession par l’Editeur Charles Antoine Jombert ,en 1775.

On doit au grand collectionneur Hippolyte Destailleur, la sauvegarde de la quasi totalité de ces planches, dans sa propre Bibliothèque jusqu’à 1893 . De nos jours, elle fait partie de la Bibliothèque privée d’Arnaud de Vitry, grand amateur de livres anciens traitant de l’Architecture, qui a lui même complété cet ensemble en y adjoignant quelques planches manquantes.

Le privilège donné à l’Académie, de diffuser un tel ouvrage, constitue un évènement unique dans l’Histoire de l’Architecture. En outre, une telle parution correspond bien à l’une des vocations premières de l’Académie, celle d’Editeur en matière d’Architecture et de Construction .

Il s’agit bien d’un doublement de cette œuvre majeure de Blondel, par l’apport de 1000 planches gravées.

Parmi les nombreuses découvertes faites à première lecture, il faut noter certains documents inédits, portant sur le Château et les Pavillons de Marly ; entre autres, l’ensemble des décors des façades peintes attribués à Charles Le Brun .

Beaucoup de planches montrent des perspectives inconnues de Paris et de Versailles au Siècle des Lumières. Certaines se présentent comme un dépliant de plus d’un mètre carré …. Enfin, deux livres déclinent aussi bien des décors d’églises que des dessins originaux sur les jardins, les fontaines, la serrurerie ou le lambrissage de la période classique.

J.L.Nouvian