Accueil > PUBLICATIONS > Les Nouveau Cahiers de l’Académie d’Architecture > LES NOUVEAUX CAHIERS DE L’ACADEMIE D’ARCHITECTURE

LES NOUVEAUX CAHIERS DE L’ACADEMIE D’ARCHITECTURE

Cahier N° 2. Actes du séminaire "Le développement durable, un défi pour l’architecture, un défi pour la ville

« Comment habiter pleinement la terre ? » Cette question était posée au début du siècle dernier par Patrick GEDDES, père de l’écologie, dénonçant les gâchis de la révolution industrielle, l’exploitation effrénée des ressources naturelles et humaines, l’abus d’énergies polluantes.
Le fondateur du collège des écossais affirmait la nécessité d’une planification urbaine fondée sur l’enquête pluridisciplinaire proche des lieux et des habitants.

Patrick GEDDES fut l’inspirateur de ces pionniers des années 60, parmi lesquels quelques architectes marginaux, qui engageaient la critique radicale de l’urbanisme progressiste.

Voilà plus de 30 ans (appel de Stockholm 1972) que l’idée d’un ecodéveloppement émergeait en faveur d’une meilleure sociabilité dans l’habitat, le respect du milieu naturel, et une bonne gestion des ressources énergétiques.
Le terme de « développement durable » est traduit de l’anglais « Sustainable development ».
« un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs » Gro Harlem Brunland 1987
« Un mode de régulation et une stratégie dont le but est d’assurer la continuité à travers le temps d’un développement social et économique, dans le respect de l’environnement et sans compromettre les ressources naturelles qui sont essentielles à l’activité humaine » traité de Maastricht 1992.
Au sommet de la Terre à RIO de JANEIRO en 1992, 173 gouvernements réunis à l’ONU consacreront le concept de développement durable qui devient alors un objectif pour la terre
Il s’agit non seulement d’un projet écologique mais aussi un projet qui vise à concilier progrès social et progrès économique. A RIO l’agenda 21 local affirme le rôle des collectivités locales et territoriales pour la mise en place de programmes d’actions concertées mobilisant tous les acteurs pour un développement durable du XXIeme siècle.
Le Protocole de KYOTO, en 1997, traduisit en engagements quantitatifs des signataires, la volonté de réduire les émissions de gaz à effet de serre.
Le rapport de 2004 de l’Union Européenne met en évidence, face à une situation alarmante, la nécessité d’agir, à toutes les échelles de décisions et tous les niveaux collectifs, individuels publics ou privés.

L’Académie d’Architecture de part sa mission d’utilité publique, se doit de contribuer à l’effort de mobilisation qui concerne particulièrement les acteurs de l’aménagement du cadre de vie à toutes les échelles d’interventions territoriales.
Le séminaire « développement durable » devrait permettre d’élaborer un programme d’actions que l’Académie d’Architecture soutiendra avec les moyens propres qu’elle peut mettre en œuvre et ou en partenariat avec les institutions et organisations publiques ou privées engagées dans ce défi pour la terre.

Paul QUINTRAND

Les actes du séminaire "Développement durable " peuvent être téléchargés